• Chapitre 4: "La veille d'une fête!"

    Le matin, je me réveillais avec un mal de crâne doublé d'une envie de sommeil. La surveillante passa dans les chambres dix minutes après la sonnerie. Elle me cria dessus puisque je n'étais ni habillé ni levé.

     - Dis donc Hyana il te reste quinze minutes avant de descendre et dix minutes sont passées depuis la sonnerie!! C'est la veille de la fête aujourd'hui, et les préparation sont en cours de réalisation!

    - Je vais me dépêcher madame...lui dis-je tout bas.

    - Je l'espère, allez hop, hop, hop debout!

    - Oui....

    Elle partit peu après m'avoir levé de force. Je me prépara, m'habilla, me coiffa et enfin je fis mon lit, mis les chaises sur les tables Mina et Ayna étant déjà parti manger. Je pris mon sac et descendit. Je n'ai pas faim donc je n'ai pas l'intention de manger. Je me regarda attentivement de chaque côté et me cacha dans la cour arrière. Je m'assis en attendant que tous le monde soit passé et qu'il ferme le réfectoire. Tous le monde sortit et je soupira. Quand, je leva les yeux je vis Dren. Étonne, je le regardai d'un air baka. Il s'agenouilla et me mit sa main chaude sur mon front. Puis, il me frotta ma touffe, il me décoiffait encore une fois. Il se releva et me tendit sa main. Je l'attrapa et il me releva. Il me prit ensuite dans ses bras comme pour me rassurer. J'en avais besoin je dois dire...mes parents me manquait mais aussi je ne supportais pas vraiment tout ses regard haïssant me dévisageant presque tout le temps. Après un petit moment de silence, il me dit:

    - Tout vas bien?

    - Pas tellement...

    - Qu'y a t-il?

    - Je n'aime pas être ici et puis mes parents me manque terriblement...

    - Ma pauvre, ces regards te dévisageant ça te terrifie n'est ce pas?

    Il avait raison, je me demandais s'il ne lisait pas mes pensées, je suis stupéfaite. D'ailleurs je ne me lassa pas d'être dans ses bras. J'aimais tellement, que je endormis. Il souri. Je sens sa chaleur, je suis comme  envoûtée. Je rougis je le sens. Il me le redemanda une autre fois et je lui répondis:

    - Oui. Pourquoi leur regard est remplit de haine? Qu'est ce que je leur ai fais?

    - C'est sûrement parce que tu as toute mon attention et je sais que la plupart des filles on des sentiments pour moi.

    - Mais c'est idiot...

    - Oui, mais c'est comme ça. Je te protégerais je te le promets. Je te le jure! Ma vie est à toi fais en bonne usage. Tu viens on va rejoindre tes ami(e)s?

    - D'accord! lui dis-je en souriant.

    On rejoignis Ayna, Mina et Carson. Mina m'ayant vu arriver avec Dren dit avant que nous les rejoignons à Ayna:

    - Dis donc, on dirait des amoureux pas vrai?

    - Oui, c'est vrai. Que c'est chou, je craque je fond littéralement.

    - Voyons, un peu de tenu Ayna...

    - Et toi avec Carson ça se passe comment? lui chuchota Ayna.

    - Hum...eh bien rien, rien du tout!

    Mina rougissait fortement. Carson se tourna vers Mina et celle-ci rougis plus. Il lui demanda:

    - Eh dis donc t'aurais pas pris un coup de chaud mademoiselle?

    - N-Non, c'est qu'il fait chaud c'est tout....Tu ne trouves pas? regarda t-elle ailleurs.

    - Si, tu as raison, bref en tout cas refroidis!

    - Hein, mais comment?

    - Avec ceci!

    Il lui jeta de l'eau froide sur elle, elle fut frigorifiée.

    - Brrr...fait froid maintenant....

    Elle tomba dans les vapes justes après. Nosu nous regardons Dren et moi puis nous courons vers Mina. Elle avait fait une hypothermie. Carson, la porta et l'emmena à l'infirmerie. Moi, Dren et Ayna le suivons de suite. Mina était très mal, la sonnerie retentit mais aucun de nous bougeons trop inquiet pour Mina. Une heure plus tard, elle se réveilla enfin. Ses pupilles était encore petite, mais elle semblait sourire à l'intérieur. Une surveillante arriva et nous demanda:

    - Pourriez vous venir préparer la fête s'il vous plait? Vous irez voir votre amie tout à l'heure, nous avons besoin de bras en plus.

    - D'accord madame, disons nous tous en choeur.

    Nous allons préparer la fête du village de demain soir. Nous sortons de l'établissement avec quelques affaires que les professeurs nous donnés et nous demandé de les livrer aux bonne personnes. Ce que nous faisons brio. Nous aidons au maximum toutes les personnes dans le besoin. C'est ainsi que fut fini notre journée. Elle était épuisante. Il était 22 heures, le temps pour nous de rentrer. Dren me raccompagna à l'internat des filles avant de partir du côté de l'internat des garçons et me cria avant de rentrer:

    - Courage!

    Je lui souris et je monta dans ma chambre, épuisé je me changea et me mit directement au lit. Je dormis à point fermer. Demain est un autre jour qui me réservera pleins de surprise. Il est temps pour moi de dormir profondément pour le lendemain.

    ---------------------------------------------------------------------------

    Mot de l'auteur:

    Il est enfin arriver ce chapitre, désolé de la longue attente que vous avez dû faire et je dois vous dire aussi merci d'avoir patienté!


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :